Cap entreprises

La loi Girardin Outre-Mer pour investir dans les DOM TOM et défiscaliser

L’investissement permet de réaliser des réductions d’impôt significatives sous la loi Girardin outre-mer classique ou la loi Girardin industrielle. Il est destiné à l’investisseur métropolitain et inscrit parmi ses objectifs la relance de l’économie dans les DOM TOM.

La loi Girardin classique

Afin d’être éligible à la loi Girardin classique, l’investisseur doit mettre en location son bien immobilier à titre de logement principal du locataire. Cela pendant une durée minimale de 5 ans. En outre, l’immobilier doit être neuf. La réduction d’impôt peut alors atteindre entre 22% à 48% et ce, en fonction de la surface habitable du logement. L’investisseur se constitue alors un patrimoine immobilier tout en ayant la possibilité de défiscaliser grâce au financement de l’emprunt par un établissement financier. Afin d’optimiser son rendement, il est judicieux d’accorder un intérêt particulier à l’emplacement du logement : celui-ci doit être proche de toutes commodités : centres commerciaux, réseaux de transport en commun, etc. Par ailleurs, le logement peut désormais être loué par un membre de sa famille.

La loi Girardin industrielle

L’investisseur métropolitain investit dans l’acquisition d’un matériel industriel. Il le loue auprès d’une entreprise exploitant en Outre-mer ; celle-ci doit être classée dans un secteur d’activité spécifique. Tout comme la loi Girardin classique, la durée minimale de la location est de 5 ans. Trois intervenants souscrivent alors au capital d’une société en nom collectif SNC ou d’une société par actions simplifiée SAS : l’investisseur, l’entreprise et l’établissement financier auprès duquel l’emprunt est contracté. Ladite société est ensuite dissolue si l’investisseur décide de réaliser une sortie en montage. À ce moment, le matériel est cédé à l’entreprise pour la somme symbolique de un euro. La défiscalisation dite peut être réalisée de plein droit ou sous agrément fiscal. La réduction d’impôts est de l’ordre de 115% à 125% l’année suivant l’investissement.

Exprimez-vous !

Les publications similaires de "Conseils création"

  1. 5 Nov. 2020Faire grandir les entreprises : que contient la loi PACTE ?43 vues
  2. 17 Juil. 2020Destination les Pyrénées Atlantiques209 vues
  3. 21 Juin 2020Créer en entreprise en 2020 : ce qu'il faut savoir262 vues
  4. 19 Juin 2020La production de produits en Chine287 vues
  5. 10 Juin 2020Tout savoir sur la location d'entrepôt280 vues
  6. 22 Mai 2020Comment louer un bateau à Hyères303 vues
  7. 2 Avril 2020La création de packaging pas cher398 vues
  8. 11 Mars 2020Un bon courtier à Marseille ?370 vues
  9. 24 Sept. 2019Largement reconnue pour son savoir-faire par les DSI604 vues
  10. 18 Août 2019Création de société : responsabilité limitée ou illimitée ?582 vues