Cap entreprises

La loi Girardin Outre-Mer pour investir dans les DOM TOM et défiscaliser

L’investissement permet de réaliser des réductions d’impôt significatives sous la loi Girardin outre-mer classique ou la loi Girardin industrielle. Il est destiné à l’investisseur métropolitain et inscrit parmi ses objectifs la relance de l’économie dans les DOM TOM.

La loi Girardin classique

Afin d’être éligible à la loi Girardin classique, l’investisseur doit mettre en location son bien immobilier à titre de logement principal du locataire. Cela pendant une durée minimale de 5 ans. En outre, l’immobilier doit être neuf. La réduction d’impôt peut alors atteindre entre 22% à 48% et ce, en fonction de la surface habitable du logement. L’investisseur se constitue alors un patrimoine immobilier tout en ayant la possibilité de défiscaliser grâce au financement de l’emprunt par un établissement financier. Afin d’optimiser son rendement, il est judicieux d’accorder un intérêt particulier à l’emplacement du logement : celui-ci doit être proche de toutes commodités : centres commerciaux, réseaux de transport en commun, etc. Par ailleurs, le logement peut désormais être loué par un membre de sa famille.

La loi Girardin industrielle

L’investisseur métropolitain investit dans l’acquisition d’un matériel industriel. Il le loue auprès d’une entreprise exploitant en Outre-mer ; celle-ci doit être classée dans un secteur d’activité spécifique. Tout comme la loi Girardin classique, la durée minimale de la location est de 5 ans. Trois intervenants souscrivent alors au capital d’une société en nom collectif SNC ou d’une société par actions simplifiée SAS : l’investisseur, l’entreprise et l’établissement financier auprès duquel l’emprunt est contracté. Ladite société est ensuite dissolue si l’investisseur décide de réaliser une sortie en montage. À ce moment, le matériel est cédé à l’entreprise pour la somme symbolique de un euro. La défiscalisation dite peut être réalisée de plein droit ou sous agrément fiscal. La réduction d’impôts est de l’ordre de 115% à 125% l’année suivant l’investissement.

Exprimez-vous !

Les publications similaires de "Conseils création"

  1. 4 Juil. 2018Créer son entreprise avec les astuces de Christian Klimczak12 vues
  2. 4 Juin 2018Des façons de booster le moral de vos employés33 vues
  3. 26 Mai 2018Dans quel cas domicilier son entreprise à Paris ?45 vues
  4. 16 Mai 2018Trouver un gite de groupe au pays Basque57 vues
  5. 11 Janv. 2018Apportez quelque chose de nouveau à votre environnement de travail221 vues
  6. 20 Déc. 2017Un cabinet d’expertise comptable au service des agriculteurs dans toute la France250 vues
  7. 25 Oct. 2017Avant tout mettez votre logo sous forme de tampon340 vues
  8. 16 Oct. 2017La domiciliation est elle aussi destinée aux autoentrepreneurs ?304 vues
  9. 14 Oct. 2017Une large gamme de tampons319 vues
  10. 30 Sept. 2017Tenir compte des montants des salaires lorsque l'on recrute334 vues